From The Recordings Html

Déposée le 20 Juillet 2022 à la SACEM
Code ISWC : T-311.689.673.8
Code ISRC : FR-9W1-22-28576

Lyrics

Il faut ouvrir la portière, au locataire au résident
Au résident du bail précaire, qu’on renouvelle tous les cinq ans !
Aucun mal à le reconnaître, au verre teinté de sa fenêtre
Le clin d’œil et le sourire fier, celui du banquier aux affaires...

Signe en ligne le beau formulaire, et change ton prénom pour « Hubert »
On t’a dit d’traverser la rue, y’a qu’à se baisser c’est entendu !
Y’a des experts au Ministère, pour drainer l’fric au Delaware
Pour l’argent public c’est que dalle, des r’cettes en moins pour l’hôpital !
Juste un détail !
A toi les miettes du numérique celles des data-centers du fric
Bercy aura les yeux fermés sur les montages optimisés…
Aux Bermudes ou au Pays-Bas, fini le port du bermuda !
Faut bien t’acheter une dignité : un kebab en costume croisé !

A peine le temps d’aller pisser, toutes les courses il faut accepter
Si tu veux remplir l’frigidaire y’a l’algorhitme à satisfaire !
Tu mènes au bal des hypocrites, des élégantes émérites
De la bonne société d’en haut celle qui f’rait tout bien comme il faut ?

Silencieux et atrabilaire, toi le manant l’homme à tout faire
Tu t'en veux d’ouvrir la portière au fond personne ne t’considère...
Cinq étoiles de satisfaction, sinon c'est la déconnexion
Et si tes comptes ne sont pas bons, augmente la sueur de ton front !

Enchaîne donc tes mains au volant, ne t’endors pas sois endurant
Prends des substances en conduisant ! Mais n’réveille pas le résident !
Dans son palais sous ses draps blancs, compte les moutons, compte l’argent
Du téléphone intelligent qui rend aphone et méprisant !
Derrière l'écran
L'arrogance a de belles manières ne t'inquiète pas elle sait y faire
La suffisance au kilomètre qui mène l’esclave jusqu'à son maître.
Il faut bien des contreparties, pour financer un bon parti !
Toi t'as juste ta gueule et tes tripes, pour la fermer jusqu’au casse-pipe !


Dans l'indifférence on t'enterre, ni fleurs ni couronnes au cimetière,
Ça y est tu t'es fait débarquer, un autre t’a déjà remplacé.
Mais quand est ce qu'ils vont prendre cher ? Quand vont-ils mordre la poussière ?
Tous ceux qui en ont bien croqué de la galette du négrier ?
Mais pardonne moi si j'suis vulgaire, j’en connais un prêt à l’refaire
Quitte à nous exhiber sa paire, à poil sur la banquette arrière !
Mais pardonne moi d’être trop sincère, j’en connais un qui n’manque pas d’air
Pour nous la mettre tous à l’envers, la République en marche arrière !
Bien profond sur la banquette arrière !