Déposée à la SACEM Le 10 Août 2022.
Code ISWC : T-311.927.854.1
Code ISRC : FR-9W1-22-30904
Arrangements & Guitares : Hervé Louradour.

Un p’tit malin sans foi ni loi profite de faire ses courses,
Assisté d’un épais bucheron à l’accent québecois
Pour compter les billets calés tout au fond de ses bourses,
Par onanisme mercantile, il compte toujours deux fois !

Mais la forêt brûle, et il s’auto-congratule
Et la dune recule, mais qu’est-ce qu’il est ridicule
Avec ses chiffres, ses calculs !
Car la forêt brule, lui il admire son pécule
Pendant qu' l’horizon recule…

Une pécore attirée par les groseilles et l’oseille
Experte en codes promo, vaseline, voitures noires, limousines
Influenceuse pipoteuse raccorde son maquillage
Et vérifie l’image, le son de tout son outillage !

Mais la forêt brûle, et elle s’auto-congratule
Et les hectares reculent, mais qu’est-ce qu’elle est ridicule
A plaire aux gogos et à Gudule !
Car la forêt brûle, mais elle s’en fiche elle stridule
La sauterelle grillée sur sa campanule...

(PONT MUSICAL)

Je n’vais pas m’exonérer et me donner bonne conscience
Je n’sais pas où on va mais ce que j’sais c'est qu’on a plus d’essence
A force de tout cramer dans un monde fini, la croissance ?
A huit milliards sur terre je la vois comme un bug, un non sens ! Un non sens !

Car la forêt brûle, et on s’auto-congratule
Et la dune recule, mais qu’est-ce qu’on est ridicule
Avec tous nos p'tits calculs
Et les sirènes qui hurlent
Car la forêt brûle, cumul de canicules
Chacun dans son véhicule, quand les pompiers circulent ! Contre la montre on capitule, en attendant le crépuscule
Et la forêt brule, personne ne la calcule sauf les promoteurs qui spéculent, car la forêt brule, brule, brule, brule, brule...
La forêt brule !

Pierre de Frebourg – Août 2022

Paroles

Un p’tit malin sans foi ni loi profite de faire ses courses,
Assisté d’un épais bucheron à l’accent québecois
Pour compter les billets calés tout au fond de ses bourses,
Par onanisme mercantile, il compte toujours deux fois !

Mais la forêt brûle, et il s’auto-congratule
Et la dune recule, mais qu’est-ce qu’il est ridicule
Avec ses chiffres et ses calculs !
Car la forêt brule, lui il admire son pécule
Pendant que l’horizon recule…

Une pécore attirée par les groseilles et l’oseille
Experte en codes promo, vaseline, voitures noires, limousines* (*le texte a changé)
Influenceuse pipoteuse raccorde son maquillage
Et vérifie l’image, le son de tout son outillage !

Mais la forêt brûle, et elle s’auto-congratule
Et les hectares reculent, mais qu’est-ce qu’elle est ridicule
A plaire aux gogos et à Gudule** ! (**ref. à la complainte du progrès de Boris Vian)
Car la forêt brûle, mais elle s’en fiche elle stridule
Comme une sauterelle sur sa campanule

(PONT MUSICAL)

Je n’vais pas m’exonérer et me donner bonne conscience
Je n’sais pas où on va mais ce que j’sais c'est qu’on a plus d’essence
A force de tout cramer dans un monde fini, la croissance ?
A huit milliards sur terre j'la vois comme un bug, un non-sens !
Un non-sens !

Car la forêt brûle, et on s’auto-congratule, et la dune recule, mais qu’est-ce qu’on est ridicule
Avec tous nos petits calculs
Et les sirènes qui hurlent
Car la forêt brûle, cumul de canicules
Chacun dans son véhicule, quand les pompiers circulent ! Contre la montre on capitule, en attendant l'crépuscule.
Et la forêt brule, personne ne la calcule sauf les promoteurs qui spéculent, car la forêt brule, brule, brule, brule,
La forêt brule !